Les forces constructives au service des Muretains

©FM2019
La campagne municipale débute enfin et l’on voit sortir du bois des candidatures inattendues sinon improbables, sans compter les tirs croisés entre partisans de la majorité municipale menée par André Mandement. Ce brouhaha résulte d’une politique décousue et autocrate bien éloignée des intérêts des Muretains.

J’ai œuvré pendant six années dans une opposition constructive, à l’opposé des clichés médiatiques et convenus qui voudraient que l ‘exercice de style soit une cohésion totale avec la majorité en place. 
La démocratie oppose en effet à l’exercice du pouvoir un observateur pour s’assurer de la bonne gestion du bien collectif et de dénoncer si nécessaire les abus et les irrégularités. L'opposition est donc par essence un instrument démocratique constructif qui doit rendre compte aux citoyens de la délégation des pouvoirs conférés. Je crois avoir rempli cette mission sans défaillir.

Nous ne sommes pas dupes de la politique du « vite fait mal fait » qui a été menée ces dernières années.

Pendant ce temps, les programmes immobiliers qui concentrent la population favorise de plus en plus d’incivilités et de délinquance. 
La qualité et l'hétérogénéité de ces programmes ne permettent pas de donner une image positive à notre ville et Muret devient de moins en moins attractive. Un fossé se creuse dans le sillage du développement économique propulsé par l’agglomération Toulousaine. L’éparpillement des pôles d’intérêt génère de plus en plus de circulation et dégrade la qualité de vie des habitants. Enfin, notre centre ville se vide de ses commerces et de ses habitants et présage d’un effondrement social.

Cette situation est le fait de 12 ans d'une gestion socialiste menée par André Mandement, Maire de Muret et Président de l'Agglomération du Muretain. Elle résulte d'une politique ancrée dans le passé qui ne permet pas d’envisager l’avenir de notre ville face aux nombreux enjeux à venir, qu’ils soient économiques, climatiques, sociaux ou technologiques.

Je souhaite donc proposer une alternative à cette politique passéiste et promouvoir l’avenir de Muret dans un esprit de renouveau.  C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de me présenter et de soutenir la candidature de Myriam Crédot avec qui j’ai œuvré dans le consensus tout au long de ces années.

Cette candidature sera donc l’occasion de mettre toutes les forces constructives au service des Muretains et de retrouver un sens Gaullien à une politique résolument  focalisée sur notre avenir.

François MOISAND


____________________

Merci à François Moisand pour son soutien, sa confiance et son engagement. 
Cela fait six ans que nous siégeons sur les bancs de l'opposition municipale et que nous travaillons ensemble avec pugnacité pour assurer le nécessaire contre-pouvoir à opposer à notre édile autocrate, André Mandement, et à ses dévoués satellites.
Ce partenariat trouvera tout son sens et livrera la force de ses complémentarités à l’occasion des prochaines municipales.
Les compétences de François Moisand, ses qualités humaines, son expérience des dossiers municipaux, et sa vision constructive de notre belle ville seront des atouts majeurs au service des muretains.

Myriam CRÉDOT

Commentaires

  1. Les yeux fermés, ma confiance va jusque-là. Myriam CRÉDOT et François MOISAND sont à eux deux le fer de lance à mettre sur pieds ce projet d’une force constructive à faire bénéficier les Muretains.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La structure ainsi que les textes, images, sons et graphismes du site sont protégés au titre de la propriété intellectuelle. Toute reproduction totale ou partielle, de quelque nature qu'elle soit, doit être autorisée par Myriam CRÉDOT et accompagnée de la mention "source : www.myriam-credot.com"