Une gestion municipale lacunaire du courrier destiné à l'opposition

https://pixabay.com/fr/illustrations/enveloppe-at-mail-messagerie-1829490/
©Pixabay │ geralt
Voilà cinq ans que je siège au Conseil municipal de la ville de Muret et que j'observe que la démocratie est mise à mal par les pratiques despotiques de la majorité municipale.

Le maire exulte, les élus de sa majorité cautionnent, l'opposition subit ... et la démocratie locale agonise.

Mais parfois, il arrive que certains projets parviennent aux oreilles de l'opposition municipale malgré les efforts déployés par M. le Maire pour écarter les curieux, les trouble-fête et les démocrates des affaires de la ville. Bien entendu, rien ne fuite des bureaux fermés à double tour de ses dévoués serviteurs. L'information vient de la plèbe, clairvoyante et bavarde, qui en appelle aux contre-pouvoirs pour calmer les ardeurs d'un édile autocrate.

C'est ainsi que mon attention a été attirée sur un projet d'urbanisme portant en théorie sur le simple aménagement des abords de l'école Elida Hugon mais qui très concrètement implique la démolition d’une partie du vélodrome.

Les riverains ont eu connaissance de ce projet fin 2018 et se sont rapidement constitués en association pour défendre la préservation du vélodrome et des espaces vert qui l'entourent.
Ils ont tenus à mettre le sujet dans le débat public. A cette fin, ils ont rédigé une lettre à l'attention de tous les conseillers municipaux, de la majorité comme de l’opposition. Cette lettre a été éditée en autant d’exemplaires que d’élus et chaque exemplaire a été mis dans des enveloppes libellées nominativement à l’attention de chacun des conseillers municipaux (majorité et opposition).

Les enveloppes nominatives ont été déposées dans la boîte aux lettres de la Mairie de Muret le 07 octobre 2018. Mais la lettre déposée à mon attention ne m’a jamais été transmise, ni par voie postale, ni par tout autre moyen.

La gestion municipale du courrier destiné à l’opposition s’étant révélée lacunaire par le passé, l'incident qui vient d'être révélé peut légitimement faire craindre que d'autres missives échappent à la connaissance de leurs destinataires. Les autorités garantes du respect des lois de la Républiques ont été saisies de l'affaire.
MC

Commentaires

  1. Je me régale à vous lire madame. J'espère que vous serez au rendez-vous en 2020. Daniel.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

La structure ainsi que les textes, images, sons et graphismes du site sont protégés au titre de la propriété intellectuelle. Toute reproduction totale ou partielle, de quelque nature qu'elle soit, doit être autorisée par Myriam CRÉDOT et accompagnée de la mention "source : www.myriam-credot.com"