La magie française au pays des caribous

Cette année, la France a brillé de mille feux à Ottawa, à l'occasion des festivités organisées pour le 150ème anniversaire de la Confédération du Canada.

La Machine, une compagnie de théâtre de rue fondée à Nantes par François Delarozière, ingénieur, s'est produite dans la capitale du Canada avec des créatures faites de 80 tonnes d'acier, de bois et de câbles.

Guy Laflamme, directeur général des festivités à Ottawa, décrit F. Delarozière comme "l'un des esprits les plus brillants du monde artistique français."

La Machine nous a livré un spectacle grandiose programmé sur quatre jours, et nous a plongé dans un monde onirique à mi-chemin entre la mythologie et le monde de Jules Verne.

L'épopée racontait l'affrontement entre Long Ma, un cheval dragon venu sur terre pour aider les hommes à stopper le dérèglement climatique, et Kumo, une araignée géante semant le chaos. Ces deux géants étaient accompagnés d'un orchestre philharmonique qui couvrait ou accompagnait avec talent les symphonies mécaniques des deux créatures.
L'ultime combat s'est tenu ce soir, sous les yeux émerveillés des 200.000 personnes réunies sur le parc du musée de la guerre de la capitale du Canada.

Pour concevoir et monter ses spectacles populaires grandioses, La Machine dispose de deux ateliers : l'un à Nantes et l'autre à ... Tournefeuille.
C'est donc un voisin Haut-Garonnais de génie que je découverte à près de 6.000kms de nos lieux d'origine respectifs

MC







Commentaires

  1. J'ai habité à Tournefeuille de 2000 à 2005 et je n'ai jamais entendu parler de la Machine. Par contre, j'en entends beaucoup parler depuis leur passage à Toulouse. J'étais malheureusement en déplacement professionnel la semaine dernière et je n'ai pas pu les voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pouvez voir quelques extraits de la déambulation d'Astérion et Ariane à Toulouse via le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=DlPKDxu0iY0&t=57s

      Supprimer

Enregistrer un commentaire