Le rayonnement culturel de Muret vu de Montréal

20170726_172852
©MC2017
De passage pour quelques jours dans la province de Québec, je mesure l'importance que revêt la culture pour nos amis francophones de la rive ouest de l'océan Atlantique.
Les spectacles de rue se succèdent tout l'été, les monuments sont largement ouverts au public tout au long de l'année  (souvent sans droit d’entrée), les musées sont nombreux, les guides touristiques intarissables, et les québécois fiers de leur patrimoine, de leur histoire et de leur lien avec la France.

Au détour d'un florilège d’événements culturels, me reviennent en mémoire les mots prononcés le 16 décembre 2016 en Conseil municipal de Muret par M. le maire pour "justifier" les larges subsides versés par la municipalité à notre "très chère" association du Prix du Jeune Écrivain dite PJE
M. le maire, la voix chevrotante d'émotion, avait alors lancé : "allez à Montréal, au conservatoire de Montréal, et vous dites ''je viens de Muret", et bien vous verrez comment vous serez accueillie. Tous les gens qui y sont allés le disent. Muret est connue à Montréal, au conservatoire dramatique, et les 100ènes de jeunes qui y passent tous les ans."

Ayant hâte d'entendre les montréalais glorifier le rayonnement culturel de Muret via l'image véhiculée outre-atlantique par le PJE, je n'ai pas manqué d'aborder le sujet avec les commerçants, hôteliers, étudiants, guides touristiques, agents publics et autres montréalais prompts à la discussion.
Tous connaissaient le conservatoire d'art dramatique de leur ville, mais aucun n'avait entendu parler de Muret ou du PJE.

La magnificence du rayonnement culturel muretain décrite par M. le Maire n'était pas au rendez-vous. Dommage !

MC

Commentaires