Des commissions municipales ... qui n'existent que sur le papier

https://pixabay.com/fr/photos/chaises-table-vide-2181977/
©Pixabay │ Pexels
Le 20 juin 2014, le Conseil municipal de la ville de Muret a mis en place un certain nombre de commissions au sein desquelles l'opposition doit obligatoirement être représentée.
Pour ma part, je fais partie des commissions "Solidarité" et "Aménagement de la ville", et c'était avec l'enthousiasme d'une élue fraîchement arrivée de la société civile que j'avais l'espoir de travailler de manière collégiale avec l'ensemble de mes collègues, membres de la majorité ou de l'opposition, dans l'intérêt de notre ville et de ses habitants. La désillusion n'a pas tardé, puisque après deux réunions de la commissions "Solidarité" (les 13 octobre 2014 et 24 septembre 2015), et une unique réunion de la commission "Aménagement de la ville" (le 07 octobre 2015), ces deux commissions n'ont plus jamais été réunies. Les domaines concernés (social et urbanisme) sont pourtant riches d’événements et projets.

Le mépris de la majorité municipale pour l'organisation d'un travail collégial sur les différents domaines de compétence d'une municipalité constitue un déni de démocratie qui a été régulièrement dénoncé par certains membres de l'opposition en Conseil municipal. Ce déni de démocratie est notamment à l'origine de la démission récente de quatre membre de l'opposition municipale. Le Maire nous invite à pourvoir à leur remplacement au sein des commissions dont ils étaient membres. Il s'agit là d'une formalité qui ne changera certainement rien à la pratique : il est peu probable que leurs remplaçants soient plus régulièrement invités à discuter des différentes orientations prises sans aucune concertation ni transparence par la seule majorité municipale.

MC

Commentaires

La structure ainsi que les textes, images, sons et graphismes du site sont protégés au titre de la propriété intellectuelle. Toute reproduction totale ou partielle, de quelque nature qu'elle soit, doit être autorisée par Myriam CRÉDOT et accompagnée de la mention "source : www.myriam-credot.com"