Démission de quatre membres de l'opposition municipale de Muret

Je viens d’apprendre par voie de presse la démission de quatre membres du groupe d'opposition municipale Muret au cœur : Alain Sottil, Florence Caussade, Jean-Luc Gau et Nathalie Giner. [Lire l'article]

Les mots exprimés pour justifier cette démarche sont parlants : démocratie en panne, maire dictateur, sarcasmes permanents, simulacre de démocratie.
Même si les intéressés et le groupe « MOM -Muret Opposition Municipale » (François Moisand et moi-même) n’ont pas toujours été d’accord sur les différents sujets évoqués en conseil municipal (mais les débats peuvent être constructifs si tout le monde s’écoute et respecte la position de ses interlocuteurs), j’estime que nous avons partagé une même vision de ce que devait être une opposition municipale : vigilante, sans collusion avec la majorité et en défendant l’intérêt général des muretains.
Je ne peux que confirmer les entorses de la majorité municipale à la démocratie et comprends la position de mes collègues démissionnaires. Sans les interventions de nos groupes respectifs, les séances auraient été bien silencieuses.
Connaissant les difficultés à occuper le rôle de Conseiller municipal assis sur les bancs de l’opposition de la Mairie de Muret, sauf à tomber dans la facilité de la figuration ou de la complaisance, je souhaite bien du courage à leurs successeurs mais aussi la bienvenue, en espérant qu’il nous sera permis de travailler ensemble dans l’intérêt des muretains et de la démocratie locale.


MC

Commentaires