Ordures ménagères : plus de stockage, moins de ramassage.

Google Street 2016
©GoogleStreet2016 - Muretain Agglo
La communauté d'agglo du muretain a décidé de modifier la fréquence de la collecte des ordures ménagères (sauf pour Saint-Lys, certaines zones d’habitat dense et les commerces). A partir de demain (17 octobre), le nombre de tournée sera divisé par deux, une seule collecte par semaine étant assurée.

Officiellement, cette nouvelle mesure est justifiée par la nécessité d'économiser le carburant des camions-benne. Mais la justification me parait légère : les habitants concernés pas la diminution du rythme des collectes vont stocker leurs déchets sur une semaine au lieu de trois jours. Le volume de déchets devrait donc être plus important dans nos poubelles, et les camions devront nécessairement vider leurs bennes dès qu'elles auront atteint leur contenance maximale. Les trajets devraient donc être plus nombreux le jour de la collecte hebdomadaire, au lieu d'être étalés sur deux jours par semaine comme c'était le cas jusqu'alors.

En réalité, les habitants de l'agglo du muretains ne paieraient-ils pas plutôt le prix de l'extension géographique de la communauté d'agglo ?
Quoi qu'il en soit, les habitants du muretain vont devoir apprendre à gérer leurs déchets : limitation de leur production, stockage, recyclage, etc.

La collecte et le traitement des déchets est un enjeu majeur de la gestion de nos villes. A Muret, comme ailleurs, il est regrettable de constater que les déchets jonchent nos rues, nos jardins publics et les abords des cours d'eau. Cet état de fait est le résultat des incivilités, mais aussi celui d'une volonté municipale de ne pas mettre les espaces publics sur surveillance (vidéo ou humaine) et d'un manque manifeste de moyen mis dans la salubrité publique.

MC

Commentaires

La structure ainsi que les textes, images, sons et graphismes du site sont protégés au titre de la propriété intellectuelle. Toute reproduction totale ou partielle, de quelque nature qu'elle soit, doit être autorisée par Myriam CRÉDOT et accompagnée de la mention "source : www.myriam-credot.com"