Le temps est à l'orage !

Samedi 28 juin, le temps est à l'orage. 
Le département fait l'objet d'une alerte météo en vigilance orange. Orages, grêle et vent violent sont attendus dans l'après-midi et dans la nuit.

Déjà le vent se lève, l'air a l'odeur de la terre chaude et la moiteur ambiante colle à la peau.
Pourtant, la veille l'air était sec et le soleil brillait !
Comme quoi, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas.

Un café dans une main, le journal du jour dans l'autre, je m'installe dans mon fauteuil préféré, près d'une fenêtre grande ouverte qui laisse pénétrer le piaillement de quelques oiseaux.

Je prends mon temps à savourer chaque goutte du nectar noir et à apprécier les dernières éclaircies d'un ciel destiné à s'obscurcir au fil du temps.

Je commence à feuilleter le quotidien. A la rubrique "vie politique", un titre visant l'opposition muretaine retient mon attention. 

Tiens, tiens, tiens ! Voyons ça de plus près. J’entame la lecture :

Mais qu'ai-je donc pu faire, dire ou écrire pour justifier cette "mise au point" ?
Qu'est-ce que les deux auteurs du communiqué ne "cautionnent pas" ?

Que je me déclare "citoyenne libre" ? Impossible ! Nous le sommes tous.
Que j'affiche mon appartenance au PLD ? Invraisemblable ! C'était déjà le cas durant la campagne.
Que je défende les valeurs citoyennes, libérales et sociales auxquelles je crois ? Impensable ! C'est le propre de l'engagement politique.
Que je contribue à la transparence de la vie municipale en publiant des billets thématiques sur mon blog ? Improbable ! C'est l'une des missions de l'élu d'opposition.
Que je bataille pour faire entendre notre voix au Conseil municipal ? Inconcevable ! C'est notre raison d'être.
Que je prône la fin de la guerre qui déchire depuis bien trop longtemps la droite muretaine ?Ah ! Peut-être ! Surement même. 

Il est vrai que j'ai pris une liberté dérangeante à appeler toutes les bonnes volonté des deux camps à former un bloc uni et solide pour faire face à la majorité municipale. J'ai poussé cette liberté jusqu'à me désolidariser de celles et ceux qui maintiennent et alimentent une division de plus en plus irrationnelle. Chacun des deux camps a son lot de réfractaires à l'alliance. Mais, je veux continuer à croire que la raison les conduira, tôt ou tard, à se joindre à l'union.

Un grondement de tonnerre m'extrait de cette lecture. 
Le ciel est désormais totalement gris et une chaleur moite envahit l'espace.
Heureusement, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. 
Demain, c'est sûr, il fera beau.

MC

Commentaires

La structure ainsi que les textes, images, sons et graphismes du site sont protégés au titre de la propriété intellectuelle. Toute reproduction totale ou partielle, de quelque nature qu'elle soit, doit être autorisée par Myriam CRÉDOT et accompagnée de la mention "source : www.myriam-credot.com"