Une déclaration préalable pour tous les travaux de ravalement : une exigence injustifiée !

©MC2014 │ Les Carrétés (MURET)
Les travaux de ravalement de façade ne modifient pas l'état d'origine des façades et ne doivent donc pas être confondus avec les travaux de changement de couleur ou de percement d'ouvertures. Ils consistent seulement à remettre les façades en bon été de propretéIl peut s'agir de nettoyage à haute pression, de rejointement de parements, de réfection d'enduits, de peinture des volets, de remplacement des menuiseries, etc.

En principe, ils sont soumis à autorisation préalable s’ils se situent dans un espace protégés (naturel, historique, zone délimitée par le PLU,…). Pour les autres espaces, aucune formalité administrative n’est exigée, ... sous réserve des restrictions pouvant être décidées par le Conseil municipal. La majorité municipale s’est emparée de ce pouvoir donné aux mairies pour étendre la formalité de la déclaration préalable à tous travaux de ravalement de façade opérés sur l’ensemble de la commune.

Cette mesure est manifestement excessive pour les bâtiments éloignés des espaces protégés. Pour certain, cet éloignement les prive d’équipements de première nécessité : connexion Internet, transports en commun, trottoir, assainissement et parfois même eau de ville. Imposer à ces logements, déjà pénalisés, la contrainte d’une déclaration préalable pour un simple ravalement constitue un frein aux initiatives privées et une lourdeur administrative pour les entreprises chargées des travaux. 

Je ne cautionne pas ce type de politique urbaine totalitaire. Aussi, bien que tous les conseillers aient voté en faveur de la mesure proposée, je me suis abstenue après avoir expliqué ma position, nécessairement incompréhensible pour l'esprit étatique de M. le Maire.

MC

Commentaires

La structure ainsi que les textes, images, sons et graphismes du site sont protégés au titre de la propriété intellectuelle. Toute reproduction totale ou partielle, de quelque nature qu'elle soit, doit être autorisée par Myriam CRÉDOT et accompagnée de la mention "source : www.myriam-credot.com"