L'heure des présentations

Eh bien, nous y sommes. Jadis observatrice d'une arène qui me paraissait lointaine, me voilà aujourd'hui siégeant au cœur du conseil municipal de ma ville. L'exercice m'est totalement étranger, je n'en connais ni les usages, ni les rouages. Mais qu'importe, j'apprendrai sur le tas, avec l'attention d'une démocrate, la curiosité d'une néophyte, et l'enthousiasme d'une femme de conviction.

En attendant, l'heure est aux présentations. Comme tous mes petits camarades qui endossent pour la première fois le costume de conseiller municipal, j'ai eu droit à ma petite interview menée par le quotidien local historique. 

Du cocktail "mère-avocate-libérale", c'est certainement le dernier ingrédient et mon engagement au sein du Parti Libéral Démocrate qui suscite le plus de curiosité.
Ma fibre libérale est ancienne. Très tôt, j'ai fréquenté divers clubs de réflexion, dont celui qu'avait créé Alain Madelin en 1992, Idées-Actions. C'est là que j'ai pris conscience de mon ADN libéral.
Le libéralisme que je défends est celui qui place l'individu au centre des processus décisionnels, aujourd'hui accaparés par la bureaucratie, les groupes de pression et les rentiers de la République. Il repose sur les valeurs de bon sens, de mérite, de responsabilité, de démocratie, de justice, de laïcité, de transparence, et bien entendu de gestion rigoureuse des finances publiques. Malheureusement, aujourd'hui toutes ces valeurs sont parasitées par un clientélisme expansif et le mépris de nos élites pour le prix humain de l'impôt.

Afin d'apporter un petit soutien à la cause libérale, mal connue en France et parfois caricaturée, j'ai adhéré au Parti Libéral Démocrate (PLD), le seul parti libéral français et l'un des rares qui n'est pas financé par l'argent public.
Mais, je ne suis pas entrée au PLD comme on entre dans une secte. Contrairement à beaucoup de militants de tel ou tel "gros" parti politique, je n'ai pas renoncé à ma liberté de parole et d'action, et ne m'interdis pas de prendre des positions qui pourraient être contraires à ma famille politique de cœur si le bon sens le commande.

MC

Commentaires

La structure ainsi que les textes, images, sons et graphismes du site sont protégés au titre de la propriété intellectuelle. Toute reproduction totale ou partielle, de quelque nature qu'elle soit, doit être autorisée par Myriam CRÉDOT et accompagnée de la mention "source : www.myriam-credot.com"