Articles

L'Euro de Muret fête ses 20 ans

Image
Qui se souvient de l'Euro de Muret ? - 26 mm de diamètre (ce qui correspond à la taille des pièces de 2€ actuellement en circulation), - côté face, l'Éole survolant la croix occitane, le tout entouré des douze étoiles du drapeau européen, surmonté de la phrase "Ensemble volons vers l'Europe" et souligné de la mention "18 au 29 mai 1999" qui doit certainement correspondre à la période de promotion de cet "euro-local", - côté pile, le symbole de l'euro (alors nouvelle monnaie) apposé sur le blason qui est toujours utilisé par la ville, le tout surmonté de la phrase "MURET VILLE D'EUROPE" et souligné de la désignation du "Collège Louisa Paulin". - frappé le 29 mai 1999 selon la technique traditionnelle de la presse à balancier. Cette pièce est née à l'initiative de l'administration du collège Louisa Paulin et de l'association de ses élèves, en partenariat avec la ville de Muret (dont le maire était alors A…

Une gestion municipale lacunaire du courrier destiné à l'opposition

Image
Voilà cinq ans que je siège au Conseil municipal de la ville de Muret et que j'observe que la démocratie est mise à mal par les pratiques despotiques de la majorité municipale.
Le maire exulte, les élus de sa majorité cautionnent, l'opposition subit ... et la démocratie locale agonise.
Mais parfois, il arrive que certains projets parviennent aux oreilles de l'opposition municipale malgré les efforts déployés par M. le Maire pour écarter les curieux, les trouble-fête et les démocrates des affaires de la ville. Bien entendu, rien ne fuite des bureaux fermés à double tour de ses dévoués serviteurs. L'information vient de la plèbe, clairvoyante et bavarde, qui en appelle aux contre-pouvoirs pour calmer les ardeurs d'un édile autocrate.
C'est ainsi que mon attention a été attirée sur un projet d'urbanisme portant en théorie sur le simple aménagement des abords de l'école Elida Hugon mais qui très concrètement implique la démolition d’une partie du vélodrome.
Le…

La démocratie au bûcher de l’hyper-susceptibilité de Monsieur le Maire

Image
Suite à la crise fiscale, démocratique et sociale qui secoue la France depuis novembre 2018, le Gouvernement a lancé un Grand Débat National auquel tout citoyen peut participer : - via une plateforme numérique créée à cet effet (www.granddebat.fr),  - au travers de débats organisés dans toute la France,  - où en écrivant sur les cahiers de doléance ouverts en mairie. 
Indépendamment de l’avis positif ou négatif que chacun peut avoir sur l’action du gouvernement, les moyens mis en oeuvre sont variés et vont dans le sens d’une démocratie participative directe. Dès lors, sauf à avoir quelques penchants pour les gouvernances verticales et autoritaires, tout démocrate, et plus encore s’il est élu, devrait soutenir, faciliter, encourager la participation du plus grand nombre de citoyens à ce débat. Mais à Muret, c’est sans compter sur l'autocratie de la majorité municipale. L’édile de notre ville se reconnaît le droit de participer au Grand débat (à Souillac le 22 janvier 2019) mais décrète …

Un avenir serein

Image
A l’heure où notre pays traverse une crise politique, fiscale, sociale et démocratique à l’issue incertaine, je souhaite que 2019 nous apporte la force de bâtir une société plus juste, l’espérance d’un avenir serein et la fierté d’écrire une page glorieuse de notre histoire commune. 


Touche pas à mon pré carré !

Image
Lors du conseil municipal qui s'est tenu le 29 novembre, André Mandement, maire de Muret, a présenté aux votes une motion engageant notre commune contre le projet de fusion d'une partie du Département de la Haute-Garonne et de la Métropole de Toulouse. Pourtant, il y a urgence à alléger le millefeuille territorial(voir article du 08.12.2018).

La nécessite de supprimer un échelon est unanimement reconnue, y compris par les élus .... à condition que cette suppression n'impacte pas leur mandat ou les moyens financiers laissés à leur collectivité. Partant de là, le projet de fusion des Départements et des Métropoles mené par le chef de l'État ne fait pas que des heureux. En pays toulousain, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, se dit prêt à œuvrer pour cette "simplification administrative". Mais Georges Méric, président du Conseil départemental de Haute-Garonne, ne voit pas d'un bon œil l'amputation d'une partie du département, et donc de …

Faire mieux avec moins !

Image
Régions, départements, métropoles, intercommunalités, communes et syndicats de coopération intercommunale se superposent pour constituer l'emblématique "millefeuille territorial".

Au fil du temps, la pâtisserie est devenue indigeste et sa conservation au delà de sa date de péremption s'est avérée de plus en plus onéreuse.
Les seules charges de fonctionnement sont énormes. Il ne s'agit pas des sommes investies pour financer une route, construire un établissement scolaire ou rénover un équipement sportif. Non, il s'agit des dépenses nécessaires au fonctionnement de la collectivité territoriale concernée : les charges de personnel, les fournitures de bureau, l'électricité, la téléphonie, les frais financiers, les frais de communication divers et variés, ou encore les petits fours et les indemnités versées aux élus. 

Collectivités (avec leur nombre d'habitants) Charges de fonctionnement 2017 Charges d'investissement 2017 pour l'année par habitant pour l&#…

Quand André rejoint Georges contre Jean-Luc

Image
Depuis plusieurs mois, départements et métropoles sont invités à réfléchir à un projet de fusion dans l'objectif d'éviter les doublons. Si Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, est favorable à ce projet, il en va tout autrement de Georges Méric, président du Conseil départemental de Haute-Garonne, qui souhaite la coexistence des deux collectivités.
André Mandement, Maire de Muret, soutient la position du Président PS du Département de la Haute-Garonne et a demandé aux élus municipaux d'appuyer ce soutien en adoptant une motion qui engage notre commune contre le projet de fusion Département-Métropole.
La délibération a été présentée au Conseil municipal réuni le 29 novembre 2018 et a donné lieu à de vifs échanges entre une majorité acquise à la cause du Département et une minorité favorable à la fusion.
Extraits des débats :



Le Maire de Muret, très friand des sujets qui peuvent justifier une bataille contre la Métropole toulousaine, a trouvé ici une nouvelle occasio…

Tous sur le même bateau

Image
Depuis le 17 novembre, les gilets jaunes restent mobiliséspourlutter contre le matraquage fiscal.
A Muret, le principal point d'action se situe au niveau du péage de Muret-Roques. Les gilets jaunes y sont quasiment jour et nuit pour y assurer un passage gratuit pour tous les véhicules. Ce matin, leurs effectifs ont été renforcés par des motards venus en grand nombre. Et les commerçants des environs ont apporté leur soutien en les ravitaillant en pain, viande, fruits et légumes.

Seul ou en famille, ouvriers, retraités, étudiants, artisans, commerçants, etc., rejoignent ce point stratégique pour quelques heures ou des journées entières, selon leurs disponibilités. 

Les profils sont disparates. Une femme explique que son mari est artisan et qu'elle fait des ménages. Tous deux travaillent mais ne parviennent pas à boucler les fins de mois et à envisager un avenir serein pour leurs deux enfants. Huguette déclare : "J'ai 70 ans et c'est la première fois que je manifeste. J…

Les gilets jaunes fortement mobilisés autour de Muret

Image
Aujourd'hui comme hier, une "opération péage gratuit" a été menée toute la journée sur l’A64 entre Muret et Roques. Et dans l'après-midi, c'est une "opération escargot" qui a cheminé de l’échangeur de Muret-Nord au périphérique de Toulouse.
Les gilets jaunes sont fortement mobilisés dans la région muretaine. Des groupes se relaient pour assurer une présence constante sur les lieux de siège du mouvement citoyen. Ils montrent une détermination sans faille et peuvent compter sur le soutien de la plupart des automobilistes qui manifestent des signes de sympathie en apportant des boissons, des friandises, ou encore en s'arrêtant un instant pour échanger quelques mots. Les klaxons que l'on peut entendre ne sont pas l'expression de conducteurs mécontents, mais celle de citoyens solidaires du mouvement. Les forces de l'ordre présentes sur les lieux de rassemblement assurent une présence bienveillante et encadrent les gilets jaunes sans hostilité.



Le gouvernement a la jaunisse

Image
Depuis quelques jours, tous les projecteurs sont tournés vers "les gilets jaunes".
Ce mouvement de protestation né sur les réseaux sociaux est observé et analysé avec curiosité et crainte par un corps politico-médiatique pris au dépourvu par le phénomène.


________
Jacasserie mais  pas jacquerie. ________
La  bien-pensance aime conforter ses discours avec des références historiques. Elle trouve donc opportun d'affubler le mouvement des gilets jaunes de "Jacquerie". Ce sobriquet historique renvoie à l'idée d'une révolte paysanne, et par conséquent à celle d'une fracture territoriale. 
Mais ne soyons pas dupes du jacassement de nos élites qui tentent d'opposer les français des campagnes contre ceux des villes selon la règle ancestrale "diviser pour mieux régner."
________
La révolte des contribuables. ________
La grogne n'est pas celle de la ruralité, mais bien celle des contribuables français pris dans leur ensemble sans distinction d'origi…

La onzième heure du onzième jour du onzième mois

Image
L’Armistice du 11 novembre 1918 a pris effet à la onzième heure du onzième jour du onzième mois de la quatrième année de la Première Guerre Mondiale. Il a été signé quelques heures plus tôt par les représentants alliés et allemands dans le wagon d’état-major aménagé du général Foch, dans la clairière de Rethondes en forêt de Compiègne. 
Il a mis fin à quatre années de guerre marquées par despertes humaines sans précédent. Avec 124 morts pour à peine un peu plus de 3000 habitants, Muret a payé un lourd tribut.

Ce 11 novembre 2018, journée d'hommage à tous les morts pour la France, sonne les 100 ans de cet Armistice. A cette occasion, dans de très nombreuses communes de France, les cloches ont sonné "à la volée" pendant 11 minutes à partir de 11h.
Ce joyeux tintamarre a raisonné à l'initiative des campanistes qui ont demandé que toutes les cloches du pays sonnent de concert comme cela avait été le cas en 1918, quelques heures après la signature de l’Armistice.
Cette fois-c…

L'envol de La Halle

Image
Il y a un peu plus d'un an, je découvrais avec émerveillement la magie de La Machine et avec étonnement l’existence d'un atelier à Tournefeuille (voir). J'ignorais alors tout de l'histoire tourmentée du projet culturel que Toulouse Métropole souhaitait confier à cette compagnie de théâtre de rue.

La genèse remonte à 2013. Pierre COHEN, alors maire de la ville rose et président de la Métropole, a pour projet de créer un site culturel, ludique et innovant, au sein de TOULOUSE AEROSPACE en partenariat avec La Machine à l'image des Machines de l'île situées sur les anciens chantiers navals de NANTES (voir le site).

A TOULOUSE, l'emplacement choisi est le mythique aérodrome de Toulouse-Montaudran, berceau de l'Aéropostale. Le site, baptisé La Halle, serait destiné à accueillir les mécaniques de La Machine dont un Minotaure géant conçu spécialement pour la ville rose. 

Jean-Luc MOUDENC, alors à la tête de l'opposition, dénonce le montage financier et une dén…

Astérion

Image
47 tonnes, 13 mètres de haut et 16 machinistes aux commandes, Astérion déambule depuis hier dans les rues de la "ville rose labyrinthe" sous la surveillance bienveillante de sa demi-sœur Ariane la fileuse. Le réveil de ce Minotaure colossal sur la place du Capitole, à quelques pas de la rue du Taur et de la basilique Saint-Sernin, est un beau clin d’œil à l'histoire de Toulouse et de son premier évêque. 
Le spectacle est grandiose et la renommée de la compagnie La Machine a donné à Toulouse des accents cosmopolites qui résonnent de toutes parts.
Les quatre jours de spectacle auront coûté plus de 2M€ de deniers publics, mais cette fois-ci l'argent du contribuable devrait être rapidement récupéré car les retombées économiques et touristiques ont été importantes et immédiates. La plupart des commerces du centre ville et des professionnels du tourisme se félicitent d'une affluence recours.
Le rayonnement de l’événement a largement dépassé les frontières de l'Occitani…
La structure ainsi que les textes, images, sons et graphismes du site sont protégés au titre de la propriété intellectuelle. Toute reproduction totale ou partielle, de quelque nature qu'elle soit, doit être autorisée par Myriam CRÉDOT et accompagnée de la mention "source : www.myriam-credot.com"